Et si on s’entraide ? Qu’est ce que ça donne ? 


Kodiko, une association reconnue et légitime qui a pour objectif de répondre à la problématique de l’insertion professionnel des personnes réfugiées en France.

Aujourd’hui je suis partie à la rencontre de Miléna Aimé, chef de projet et coordinatrice qui travaille depuis six moi dans l’association kodiko et qui à accepté de nous présenter celle-ci !

C’est partie !


Quels sont vos missions ? 

Mélina: “Alors nos principales missions sont de permettre l’intégration professionnelle des personnes réfugiées et leur permettre de développer leur réseau professionnel ainsi qu’a les aider à être plus autonomes dans leur recherche d’emploi. L’autre mission étant d’apprendre, transmettre les codes professionnel et cultures aux professionnels en activité et aux personnes réfugiées qui seront des futurs professionnels.”

Avec quel public travaillez-vous et quelles sont les modalités d’acceptation ?

Mélina: “Nous accueillons des réfugiés (personnes ayant quitté leur pays pour raisons politiques, à cause de leur orientation sexuelle ou guerre entre ethnies), âgées minimum de 18 ans. Les personnes accueillies doivent avoir une expérience professionnelle ou une formation parfois les deux, avoir la capacité de communiquer en français niveau A2 et je dirais l’un des éléments le plus important, c’est d’avoir une motivation et une volonté et construire un projet professionnel.

Moi: “Mais c’est génial !”

Quel type d’accompagnement proposez-vous ?

Mélina: ” Pour les réfugiées et pour les professionnels, nous constituons des binômes (un réfugié et un employeur) donc nous proposons des ateliers sur différentes thématiques (bilan des compétences, CV et lettre de motivation, pitch professionnel). Chaque binôme est suivi par une personne de chez Kodiko qui suit l’accompagnement, écoute et donne des conseils. Nous proposons aussi des coaching individuels et collectifs.”

 

Peux-tu nous donner quelques chiffre ? 

Mélina: ” Pour l’année 2018, 92% ont un CV respectant les codes professionnels français,, 81% ont répondu à au moins une offre d’emploi ou de formation dans les trois dernier mois. 69% ont eu un entretien dans les trois dernier mois.

Il y a eu 82% de sortie positives cette année (une sortie positive correspond à un bénéficiaire kodiko ayant trouver une opportunité professionnelle concrète, liée à son projet professionnel en France) dont: -1 Alternance en Master génie électrique -2 CDI en tant que femme de chambre -1 formation qualifiante en pâtisserie – 1 Intérim en administration d’inventaire -3 Contrats en Ateliers chantier d’insertion -4 formations intensives en français/informatique.”

Merci beaucoup pour cet échange Mélina et à très bientôt !