Ce jeudi 8 octobre, à Tours, deux perspectives et cultures d’action complémentaires, l’une institutionnelle et l’autre émanant de la société civile, seront à l’oeuvre au profit de l’action publique locale.

Dans la journée, au centre des congrès Vinci, se tiendra la 26ème convention nationale des intercommunalités de France organisée par l’AdCF. Le fil conducteur de cette convention est celui de la cohésion sociale et territoriale et questionnera les conditions de reconnaissance du bien fondé de l’action publique locale par les citoyens.

A partir de 18h30, à l’auditorium Thélème, aura lieu la conférence de lancement du festival “Le temps des communs en Touraine” . Dans un premier temps Pierre Calame échangera avec les participants autour de ses réflexions sur la transition [1. La transition est une phase particulière dans l’évolution d’une société. Cette société rencontre de plus en plus de difficultés (internes ou externes) à reproduire le système économique et social sur lequel elle se fonde. Elle commence alors à se réorganiser sur la base d’un autre système qui devient à son tour (plus ou moins vite, plus ou moins violemment) la forme générale des nouvelles conditions d’existence. Dans un système complexe, la transition c’est le passage d’un état devenu instable à un état d’arrivée stable (ou en tout cas adapté aux conditions du moment) Fondation Internet Nouvelle Génération ] de l’économie à l’œconomie : comment se doter des mécanismes et des règles de gestion de la maison commune pour pouvoir produire du bien être pour tous dans le respect des limites de la planète ?

Dans un second temps, les porteurs d’initiatives présenteront le programme du festival et vous inviteront à venir les rencontrer au cœur de leurs activités.

Dans les deux situations, la question fondamentale est celle de l’innovation sociale ouverte dans sa capacité à renouveler les matrices territoriales pour servir la réussite de la transition socio-écologique. Il s’agirait peut être, d’ailleurs, de la considérer comme une transition au carré, écologique et numérique : « La transition écologique sait raconter son but, mais échoue à dessiner son chemin. La transition numérique, c’est le contraire. Chacune a besoin de l’autre ! », c’est en tout cas la proposition que fait la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING), proposition dont nous explorons les termes, ici à Tours, avec le Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) CoopAxis, pôle qui se développe dans le champ de l’innovation sociale et du numérique.

Ce 8 octobre à Tours, comme dans beaucoup d’autres endroits, nous pourrons constater, à l’échelle des territoires et des réseaux, l’existence de profonds processus collectifs d’acteurs se mobilisant au service de la réussite de la transition socio-écologique.