Tourangeau (Chinonais pure souche), jeune diplômé, sportif du dimanche, amateur de serie tv, curieux. Voila en quelques mots comment je pourrai me décrire.

En un peu plus long, on peut dire que j’ai commencé par des études en gestion d’entreprises classiques un peu par hasard. Cependant, je ne me voyais pas assumer une fonction support dans une organisation « quelconque ». J’ai donc décidé de poursuivre ma formation en management des structures à utilité sociale. Au fur et à mesure de mon cursus, j’ai découvert le monde de l’économie sociale et solidaire ce qui m’a amené à réaliser un Master en Management de l’ESS. Ce choix m’a permis de rapprocher mes aspirations professionnelles avec mes convictions personnelles très proches des valeurs caractéristiques de l’ESS.

Lors de ma vie étudiante, j’ai pu me forger une petite expérience dans ce secteur d’activité notamment grâce à de nombreux stages en France et à l’étranger au sein de l’ADMR, du CIVA (association intervenant dans le handicap à Montréal) ou encore à la MGEN. Le tout agrémenté d’une activité bénévole (épicerie sociale et bureau étudiant) très enrichissante surtout d’un point de vue personnel.

Jeune diplômé, j’ai eu l’occasion de travailler pour le CJDES (Centre des jeunes, des dirigeants et des acteurs de l’ESS). J’y ai découvert le travail d’une association de réseau. J’avais rencontré le Cré-sol lors de ma recherche d’emploi et dés qu’un poste de volontaire en service civique a été proposé, j’ai tout de suite postulé. Je pense que l’ESS a besoin de se structurer par l’intermédiaire d’association comme le Cré-sol pour, entre autres, développer sa notoriété ou encore permettre à des acteurs d’un même territoire de travailler sur des problématiques communes.