Portrait de Stéphane Sandeau-Gruber, nouvel administrateur au Cré-sol.

Cela fait à peine 2 ans que je suis revenu en Région Centre, d’abord pour reprendre mon souffle et me recentrer sur les valeurs dont j’avais envie pour moi et mes jeunes enfants. Une coupure nécessaire après des expériences professionnelles où l’on ne considérait comme primordiale la prise en compte de l’humain et de la vie avant tout.
Alors père au foyer, ayant du temps à consacrer à des actions bénévoles, je me suis rapproché du groupe de citoyens Cré-sol37 pour diffuser les valeurs de l’Economie Solidaires, en particulier lors de la Guinguette de Tours autour des thématiques “Habiter autrement” et “Travailler autrement”.
J’ai trouvé, au Cré-sol, des personnes avec qui le lien est aisé, et autour de qui entrent en résonance mes envies d’action pour “faire évoluer les choses” à notre niveau dans le respect de valeurs humaines fondamentales.

D’où je viens ?
Du monde de la recherche et de l’entrepreneuriat : je suis un chercheur en biotechnologie, ayant pratiqué la chimie, biochimie, biologie moléculaire et la physique théorique liée à la microfluidique, aux biocapteurs. La précarité de la recherche publique et mon envie d’action m’ont incitées à tenter l’entrepreneuriat dans l’innovation technologique. Mais la façon de penser malheureusement dominante de l’aventure de la création d’entreprise, non pas comme une formidable aventure humaine, mais comme une prédation capitaliste avec de forts enjeux de pouvoir, à très tôt créée des dissension dans l’équipe et me poussa à jeter l’éponge.

Aujourd’hui, c’est grâce à de nombreuses lectures et autant de contacts humains en accord avec mes valeurs, que je suis passé d’un état de désolation par rapport au fonctionnement insensé de notre société, à celui de fierté d’apporter ma pierre à l’édifice du changement.
Récemment formé à l’Innovation sociale, je m’intéresse de près aux modèles d’entrepreneuriat solidaires, à la sociologie des organisations, aux outils permettant une réelle coopération dans l’action.
Le Cré-sol me paraît l’endroit tout indiqué pour apprendre, aider et mettre en œuvre cette autre façon de faire société…
(…en plus de Colibri37, du groupe citoyen pour une Monnaie Locale Complémentaire en Touraine, d’un groupe de réflexion sur les modes de gouvernance démocratiques, de l’Ecole associative Montessori où mes enfants sont désormais inscrits, de l’Habitat participatif et Eco-construction… 😉