Réunion du groupe citoyen pour une MLC en Touraine

– 16 janvier 2014 –

 

Présents :

Patrice Fontenille, Marc Frerebeau, Sarah Gaucher, Olivier Heintz, Mickaël Lacle, Romain Lalande, Jean-Baptiste Molinier et Stéphane Sandeau-Gruber.

Après un tour de table, les points suivants sont évoqués :

1/ Point sur l’historique de création du groupe

2/ Choix d’un mode de gouvernance pour le groupe

3/ Point sur la soirée EELV

4/ Les outils mis en place pour le suivi et la communication du projet

NB : certains points mis initialement à l’ordre du jour n’ont pas pu être traités et sont donc reportés à la prochaine réunion. D’autres points ont été soulevés au cours de la réunion et seront également mis à l’ordre du jour de notre prochaine rencontre. Ils sont listés à la fin du compte-rendu.

NB bis : pour plus de lisibilité, les décisions prises sont surlignées en gris.

 

1/ Point sur l’historique de création du groupe

Évoquée pour la première fois à Tours il y a deux ou trois ans lors des assises de l’ESS organisées par le Cré-Sol, la question des MLC avait intéressé des citoyens sans qu’il y ait eu, pour autant, structuration d’un groupe de lancement d’une MLC en Touraine.

Dans le cadre du mois de l’ESS en novembre 2013, le Cré-Sol a organisé un atelier pour permettre aux citoyens motivés par cette thématique de se rencontrer, donnant naissance à une dynamique de structuration d’un groupe citoyen souhaitant monter un projet de MLC localement.

L’information a été relayée sur une page du site Internet du Cré-Sol ainsi que dans un article dans la Nouvelle République. Courant décembre 2013, un profil facebook a été créé par un des membre du groupe et un mail a été diffusé dans les réseaux locaux de l’ESS invitant ceux qui le souhaitaient à rejoindre le mouvement.

Le groupe est aujourd’hui toujours en cours de création.

En décembre dernier, le parti politique Europe Écologie Les Verts, très intéressé par la thématique, a rencontré le groupe (voir point 3/).

 

2/ Choix d’un mode de gouvernance pour le groupe

Romain, Stéphane et Patrice évoque la sociocratie et l’holacratie.

Mickaël et Jean-Baptiste proposent de voir aussi comment d’autres groupes fonctionnent pour se faire une idée (au sein des autres MLC ou dans les associations locales).

Marc propose de prévoir un mode de vote en cas de blocage (si le consentement n’est pas adopté), comme par exemple un vote à la majorité. Romain indique que cette proposition permettrait de rassurer les personnes qui ne sont pas familiarisées avec la sociocratie.

Olivier suggère que les décisions proposées soient écrites, de manière à s’assurer que chacun ait bien la même compréhension des éléments proposés.

 

Après discussion et clarification, les personnes présentes prennent la décision suivante :

Le processus de décision du groupe sera composé des étapes suivantes :

  • Écrire, de manière accessible à tous, la décision proposée

  • Faire un tour de table de compréhension et vérifier la compatibilité de la décision proposée avec les valeurs du groupe (qui sont encore à définir)

  • Faire un tour de table d’objections/mises à jour

  • Adopter la décision par consentement mutuel, sinon, faire un vote à la majorité relative (avec trois choix de vote : pour, contre ou abstention) uniquement sur les points précis bloquants et non sur la globalité de la décision à prendre

  • Vérifier à nouveau la compatibilité de la décision avec les valeurs du groupe

 

Jean-Baptiste propose que ce processus de décision soit inscrit dans un règlement intérieur, ainsi que les valeurs qui seront définies ultérieurement, le rôle du facilitateur, la manière d’accueillir les nouveaux, les modalités de modification du règlement… (point ajouté au prochain ordre du jour).

 

Stéphane et Patrice quittent la réunion.

 

3/ Point sur la soirée EELV

EELV organise une soirée publique le 29 janvier prochain, au Centre Social Pluriel(le)s, sur les thèmes de l’innovation sociale dans l’entreprise, les monnaies locales complémentaires et les indicateurs de bien-être. Hélène COMBE est invitée à intervenir sur ces différents sujets, en particulier lors d’une table ronde. EELV nous propose donc de participer à cette soirée. Plusieurs ateliers (stands) sont prévus pour que les personnes présentes puisse échanger plus facilement sur les thèmes évoqués. Le groupe citoyen pourrait ainsi avoir un « stand » MLC pour nous faire connaître.

Marc pose la question de la nécessité d’avoir un stand (un peu formel), sachant que le groupe est juste en cours de constitution. Jean-Baptiste précise que le « stand » (qui ne serait en fait qu’une simple table, a priori), servirait surtout aux personnes de savoir où venir nous retrouver, poser leur questions et éventuellement où l’on puisse proposer quelques documents (le guide de P. Derudder, des flyers ou autres… ainsi qu’une feuille d’inscription à notre liste de diffusion).

Après discussion, les personnes présentes prennent la décision suivante :

Nous acceptons d’aller à la soirée publique organisée par EELV et d’y tenir un espace de discussion, en précisant à EELV que les personnes qui seront présentes font partie d’un groupe en création, sans étiquette politique et, à ce titre, nous ne souhaitons pas qu’EELV nous présente (nous nous présenterons nous-même à la salle au cours des discussions).

 

Marc quitte la réunion.

 

4/ Les outils mis en place pour le suivi du projet et sa communication

Actuellement, il existe :

  • une liste de diffusion regroupant 26 personnes

  • une page dédiée sur le site du Cré-Sol avec le compte-rendu de l’atelier de novembre

  • un profil facebook

Romain indique qu’il serait bien de créer un article à mettre à jour régulièrement précisant l’état d’avancement de la démarche et l’historique (pour les personnes qui nous rejoignent au fur et à mesure).

 

Après discussion, les personnes présentes prennent la décision suivante :

Nous allons rédiger un article « fixe » (qui restera en en-tête) sur la page MLC du Cré-Sol avec les points suivants : une présentation rapide du groupe, un résumé de l’historique de la démarche, un lien pour s’inscrire à la liste de diffusion et des liens vers les articles plus anciens, les comptes-rendus et les ressources documentaires.

Cette article sera rédigé par les personnes qui le souhaitent lors d’une réunion prévue à cet effet le jeudi 23 janvier prochain à 18h (lieu à déterminer).

 

Points listés pour un prochain ordre du jour :

  • Faire un règlement intérieur

    • Valeurs
    • Objectifs
    • Rôle du facilitateur
    • Processus de décision
    • Accueil de nouvelles personnes
    • Modalité de modification du règlement intérieur
  • Identifier les valeurs du groupe

  • Décider si l’on crée deux listes de diffusion au lieu d’une (avec deux niveaux d’info)

  • Voir comment les comptes-rendus des réunions sont validés