Portrait d’Alice Oeschner – co-présidente

Comme Obélix, je suis née dans un milieu actif et conscient des questions écologiques et de solidarité à différentes échelles. Après un début de carrière professionnelle dans un domaine plus conventionnel, à faire mes classes, en construisant des logements HLM, je suis revenue progressivement à mes bases : (re)mettre l’humain et la nature au centre des processus. Ainsi, l’économie écologique et solidaire est aujourd’hui au cœur de mon activité professionnelle d’accompagnement de l’habitat participatif, où des citoyens (futurs habitants) reprennent responsabilités et décisions sur leur projet de vie résidentiel. En s’unissant, ils mutualisent moyens culturels, sociaux et financiers pour produire un habitat plus proche de leurs besoins et de leurs capacités, apte à tisser des liens sociaux pérennes.

Répondant à un désir profond, cette création d’activité me fait (re)découvrir l’univers de l’éducation populaire et de l’économie solidaire, celle qui se construit à partir des liens sociaux qu’elle renforce en empruntant leurs voies.

Cette nouvelle voie professionnelle s’est ouverte grâce au chômage qui a été pour moi une véritable chance. En effet, il m’a permis de réinvestir mes valeurs dans le champs professionnel, de me former aux techniques de coopération et de retrouver le chemin de l’engagement bénévole. Dans un premier temps, j’ai participé au groupe informel de chômeurs hyperactifs, initialement baptisé ESSE 37 (pour économie sociale, solidaire et écologique, chère au journal l’Age de Faire), qui s’est progressivement et naturellement associé au Cré-sol. Nous nous sommes alors renommés pour l’occasion Cré-sol37 et deux d’entre nous participent au conseil d’administration depuis la dernière assemblée générale.

En investissant le Cré-sol, je poursuis des objectifs personnels : faire ensemble en apprenant des autres, expérimenter de nouveaux savoir-faire, vivre en lien et en cohérence, sans oublier le plaisir de partager. Et si je peux apporter ma pierre à l’édifice, voire faire ma part, comme le célèbre petit oiseau…